Bar loader

La nouvelle fiscalité de l'investissement en 2018

La nouvelle fiscalité de l'investissement en 2018

Attendu dès le mois de janvier 2018, le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) et la transformation de l’impôt sur la fortune en Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) pourraient bien avoir des conséquences positives pour l’économie collaborative.

ALLEGER LA FISCALITE DU CAPITAL AVEC L’IFI

Réorienter l’épargne des français vers l’économie réelle au détriment d’une épargne non productive génératrice de rente, voilà l’ambition du gouvernement pour favoriser la croissance.

Sortir les valeurs mobilières dans le calcul de l’impôt constitue l’essentiel de la réforme. Le patrimoine immobilier sera donc essentiellement concerné. En parallèle, l’abattement de 30% sur la résidence principale sera conservé et l'immobilier destiné à l'exploitation de l'entreprise d'un contribuable ne rentrera pas dans le calcul.

Relancer la croissance en favorisant l’investissement dans l’économie productive, créatrice de valeurs et d’emplois, constitue l’enjeu majeur de cette réforme.

SIMPLIFIER LA FISCALITE DU CAPITAL AVEC LE PFU

Dans la continuité de l’IFI, le Prélèvement forfaitaire Unique fixé à 30% sera appliqué aux intérêts, dividendes et plus-values de cession de valeurs mobilières.

Sont majoritairement concernés les revenus issus des placements financiers. En contrepartie, l’assurance vie et le PEL seront concernés dans une logique d’alignement fiscal.

Généralement imposés au titre de l’impôt sur le revenu, les contribuables assujettis à des tranches supérieures à 30% bénéficieront ainsi d’un allégement fiscal appréciable.

UNE REFORME FAVORABLE AU CROWDFUNDING IMMOBILIER

Le crowdfunding immobilier va également profiter de cette réforme.

Les investissements étant majoritairement réalisés sous forme d’obligations ils sont assimilés à des revenus mobiliers.

En combinant la réorientation de l’IFI et l’intérêt potentiel de la Flat Taxe (PFU), le Crowdfunding immobilier devient un outil de diversification d’investissement attractif en complément des rémunérations proposées.

Le traitement des investissements immobiliers de type SCPI et OPCI n’est pas encore clarifié. Ces investissements pourraient entrer dans le calcul de l’IFI. Si tel était le cas, une part des 52 milliards concernés par la pierre papier vers le Crowdfunding immobilier, favoriserait fortement la croissance du secteur.